Bienvenue sur le site
de Mignovillard

Recherche :

Recherche Menu

L'église de Mignovillard

Eglise de MignovillardLa construction de l’église a été autorisée par décret de Monseigneur l’Archevêque de Besançon le 13 avril 1304.

Au début, Mignovillard et ses annexes dépendaient, du point de vue religieux, de l’église de Mièges. Les prieurs et moines envoyés par l’Abbé de Saint-Claude ou de Cluny exerçaient auprès de toute la population qui se pressait dans ces montagnes. Il fallait toutefois affronter chaque dimanche la distance qui sépare Mignovillard de l’église de Mièges.

Cependant, dès 1300, Hugues, Archevêque de Besançon, avait autorisé l’érection d’une chapelle à Mignovillard, mais sans dispenser les habitants de se rendre à l'église de Mièges.

En 1304, Honoré et Nicolas du Sapial (ou du Capital), au nom des communautés de Mignovillard, Froidefontaine, Boucherans, Communailles-en-Montagne, Bief-du-Fourg, Fontaine Demanges (aujourd’hui Fourg-Demanche), Mibois, etc… exposèrent à l’autorité qu’ils étaient si éloignés de Mièges qu’en hiver, ils ne peuvent sans grande difficulté et sans grave danger se réunir à Mièges pour l'office, ou s’y rendre en temps voulu.

Les émissaires demandèrent donc leurs supérieurs d’y apporter remède et les pouvoirs d’un Chapelain pour officier dans la chapelle déjà construite à Mignovillard.

La requête, jugée fondée, a effectivement été occordée. L’autorité épiscopale s'est contentée de réserver les droits du Recteur de Mièges, et de fixer les honoraires du Chapelain, qui devait trouver un juste rémunération. Chaque habitant cultivant avec un ou deux bœufs donnait douze deniers ou une mesure (appelée guba) du meilleur froment.

Autel de l'église de MignovillardM. Grillon parait avoir le premier occupé cette fonction de Chapelain, en qualité de vicaire de Mignovillard. Toutefois, il ne se passa pas de longues années avant que de nouvelles démarches soient entreprises pour obtenir un cimetière à Mignovillard même. Jusqu’alors, en effet, tous les défunts de la paroisse recevaient la sépulture dans l’église de Mièges ou dans le cimetière adjacent.

Cette demande reçut également bon accueil et dès 1448 et un cimetière fût autorisé auprès de l'église de Saint-Michel, à Mignovillard. Jean de Chalon, Seigneur d'Arlay, donna son censentement à ce décret. Les familiers assistaient aux obsèques et aux anniversaires qui se célébraient dans la chapelle vicariale.

Les habitants avaient à cœur l’entretien de leur église, qui devenait trop petite pour la population. Des réparations importantes en firent un édifice plus grand, si bien que le 4 mai 1488, Monseigneur Henri Potin de Besançon, en fit la consécration solennelle, le lendemain de l’église de Nozeroy.

Par une bulle de l'an 1516, le Pape Léon X confirma l'union de l'église de Mignovillard comme annexe de celle de Mièges, au chapitre de Nozeroy.

L'église est dédiée à Saint-Michel, archange, dont on célèbre la fête le 29 septembre. Elle est située au centre du village et se compose d'un clocher comtois gris, de 3 nefs, d'une tribune, d'un chœur, d'un sanctuaire semi-octogonal et d'une sacristie. Le sanctuaire est orné de gracieuses colonnettes, dont les chapiteaux représentent des têtes humaines.

On remarque, dans cette église, un grand nombre de statues, la chaire à prêcher, parfaitement sculptée dans le style Louis XV, le baptistère, les confessionnaux, les boiseries du sanctuaire, le maître-autel et les retables, plusieurs bons tableaux et les tombes de différents écclésiastiques. Les bas-reliefs en bois sont essentiellement l'œuvre du sculpteur Augustin Fauconnet.

(extrait du bulletin municipal 1991 et 1999)



Une remarque ? Une question ?


Merci d'entrer le code "antispam" ci-dessous :
verification code

* champs obligatoires


Fermeture estivale

En raison des congés d'été, le secrétariat de mairie sera fermé du 31 juillet au 4 août 2017.

Pour toute demande, vous pouvez adresser un courriel à mairie@mignovillard.fr

Chantier

personnes aiment Mignovillard

Météo locale

Mignovillard
Aujourd'hui

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux